Comment soulager les crampes menstruelles ?

Les crampes menstruelles, ou dysménorrhée pour certaines personnes, touchent environ 75 femmes en âge de procréer. En bref, il s’agit d’une douleur pelvienne, causée par la libération de prostaglandine dans l’utérus. Selon les études, la dysménorrhée peut être classée comme primaire ou secondaire. On parle de primaire lorsque la cause est une augmentation de la production de prostaglandines par l’endomètre. Tout d’abord, on peut dire qu’il existe 3 types de prostaglandines. Les types 1 et 3 soulagent la douleur. En revanche, le type 2 provoque une contraction de l’utérus et augmente la douleur. Ainsi, plus le corps produit ce type de prostaglandine, plus la douleur est importante. Il peut également atteindre les intestins, entraînant des douleurs d’estomac et/ou des diarrhées.

Informations préliminaires

En ce sens, elle est secondaire lorsqu’elle résulte d’altérations pathologiques du système reproducteur, telles que l’endométriose, les infections, les fibromes, les kystes ovariens, les stérilets et même un passage cervical très étroit ou un utérus rétroversé.

De même, ces deux dernières ne sont que des variations du corps humain, ce qui peut rendre difficile l’élimination du flux et, en conséquence, l’utérus produit de la prostaglandine de type 2, provoquant des douleurs.

En revanche, lorsqu’il s’agit de douleurs pelviennes par exemple, qui sont des conditions plus difficiles, la douleur est plus intense. Souvent, elle est impossible et dure pendant tout le cycle menstruel. Il est donc essentiel de demander un diagnostic et une aide médicale.

Symptômes des crampes menstruelles

La douleur est généralement plus intense le premier jour des menstruations. Il s’agit d’une douleur forte à modérée dans le bas de l’abdomen, qui peut s’étendre au dos et aux jambes. Il est généralement vif et instable, parfois limitatif. Dans 50 cas, cette douleur ne vient pas seule. Elle est souvent accompagnée de :

Consultez un médecin

Si les crampes sont si douloureuses qu’elles ne sont pas soulagées par un analgésique courant et si elles affectent parfois votre capacité à travailler, à étudier ou à effectuer toute autre activité quotidienne, il est préférable d’en parler immédiatement à un professionnel de la santé.

Si une femme remarque l’un de ces signes d’alerte, elle doit également consulter un médecin :

Ainsi, pour la plupart des femmes, les tests permettant de diagnostiquer la cause des douleurs sont un test de grossesse, un examen médical et une échographie.

Conseils pour soulager les crampes menstruelles

Sachet d’eau chaude

L’astuce consiste tout d’abord à trouver une position confortable et à appliquer une source de chaleur sur la zone du ventre. Il peut s’agir d’un sac d’eau, d’une serviette humide ou même de sacs secs contenant des graines. Toutefois, si la douleur irradie vers la colonne lombaire, l’astuce consiste à utiliser une source de chaleur sur le dos également.

Appliquer une pression

Masser le ventre et le bas du dos du bout des doigts peut aider à soulager les crampes. De même, le yoga comporte plusieurs positions indiquées pour les crampes menstruelles. Parallèlement, un autre traitement éprouvé est l’utilisation de la stimulation nerveuse transcutanée (TENS), qui consiste en un petit appareil délivrant un courant électrique à basse tension sur la peau. Il augmente le seuil de la douleur et stimule la libération des endorphines naturelles du corps.

Le repos aide

À ces moments-là, les femmes se sentent lourdes et fatiguées, alors si vous pouvez prendre le temps de vous reposer et de détendre votre corps, cela peut aider à soulager les crampes menstruelles.

Chás pour se détendre

La consommation de thés aux propriétés calmantes, comme la camomille et le fenouil, peut aider. Ce sont des boissons chaudes et relaxantes.

Pratiquer des exercices physiques

L’exercice physique stimule la libération d’endorphine, qui agit comme un antidouleur naturel. De la même manière, l’exercice physique augmente le flux sanguin, ce qui soulage les crampes menstruelles.

Utilisation de médicaments anti-inflammatoires

Les médicaments anti-inflammatoires peuvent soulager la douleur en cas de simples crampes. Les médicaments contenant de l’ibuprofène, inhibent la production de prostaglandines et réduisent l’inflammation.

Certaines femmes utilisent des contraceptifs hormonaux, comme la pilule contraceptive ou le stérilet hormonal, et en ce sens, les hormones synthétiques bloquent l’ovulation et/ou empêchent l’élargissement et l’écaillage typiques de la paroi utérine. Alors que cela réduit ou élimine l’accumulation de prostaglandines, les contractions musculaires et les crampes menstruelles.

Il existe des aliments qui contiennent des propriétés anti-inflammatoires et qui peuvent soulager les crampes menstruelles à long terme. Amandes, noix, épinards, chou frisé, cresson, graines de lin, graines de citrouille, graines de tournesol, chia, sésame, melon et sardines sont de bons choix. De même, des épices comme le curcuma ou le safran.

Réduire le stress

De même, la forte libération de cortisol pendant les périodes de stress affecte considérablement l’équilibre hormonal. Par conséquent, leur diminution tend à améliorer les crampes menstruelles.

Moins de consommation de graisses

Manger des aliments très gras peut ralentir le transit abdominal ou provoquer une fermentation dans l’estomac, en ce sens cela intensifie les crampes menstruelles. Par conséquent, manger plus de légumes et de verdure peut aider à réduire l’intensité et la durée des crampes menstruelles.

Buvez de l’eau

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, boire beaucoup d’eau peut aider à contrôler les crampes menstruelles.

Le sexe peut aider

Des études prouvent que le sexe et la masturbation libèrent des endorphines, tout comme l’exercice physique. Cela peut aider à soulager la douleur des crampes.

Ne pas fumer

Le tabagisme augmente le risque de souffrir de crampes menstruelles douloureuses, tout comme le tabagisme passif.