5 règles d’or pour préserver vos relations

Lorsque l’on prend soin de quelque chose, lorsque les petits détails sont entretenus et que l’on est enchanté jour après jour, nos relations sont meilleures, plus enrichissantes et plus profondes. Sans aucun doute, avec nos soins, nous évitons que quelque chose ne se brise facilement et nous empêchons que les cicatrices et les blessures soient les reines de nos relations.

Il y a des gens qui entrent dans notre vie pour nous apporter de la lumière, mais nous ne les garderons que si nos interactions nous aident à nous lier, à maintenir ce lien de manière noble, sincère et forte.

Nous oublions facilement que pour entretenir la flamme de l’amitié, de l’amour et de toute autre relation, nous devons mettre en avant certains principes de base dans nos actions. Il est important d’y réfléchir car les règles d’or suivantes vont au-delà des habitudes relationnelles qui guident notre quotidien et notre être. Examinons un peu plus ces 5 principes.

Les mots peuvent briser le cœur

Les mots ne sont pas emportés par le vent. Ils se nichent dans le cœur et sont capables de construire ou de détruire, d’apaiser ou de pousser, d’aider à grandir ou à diminuer. Les mauvais mots, les mauvaises manières ou les opinions erronées peuvent briser un cœur de manière catastrophique.

La façon dont nous communiquons avec les autres en dit long sur le respect que nous leur portons. Il ne faut pas croire que tout a sa place dans les dialogues parce que la confiance règne. Il est donc essentiel de soigner les formes et le contenu de ce que nous exprimons.

Nos paroles doivent passer les trois filtres de Socrate : le filtre de la vérité, le filtre de l’utilité et le filtre de la bonté. Si quelque chose n’est pas vrai, n’est pas utile et ne fait pas de bien à celui à qui nous le disons, il vaut mieux éviter de faire ce commentaire.

Il y a deux choses insupportables : le mensonge et la fausseté

La vérité fait mal une fois, mais un mensonge fait mal pour toujours. Il n’y a rien qui brise une relation autant que les mensonges et la fausseté. Tous deux sont capables de tout détruire sur leur passage, de dévaster les forêts les plus peuplées et de faire tomber les tours les plus hautes.

Les mensonges nous font remettre en question mille vérités, nous faisant remettre en question même les expériences les plus honnêtes que nous avons vécues. Il existe de nombreux types de mensonges, bien sûr, mais une relation saine ne peut s’appuyer sur eux.

N’oublions pas que la confiance est un article de luxe qui ne se donne pas à n’importe qui, et quand un sentiment aussi important que la confiance est brisé, quelque chose en nous meurt.

La plus longue distance entre deux personnes est un malentendu

La phrase qui illustre le mieux cette réflexion est la suivante : “Entre ce que nous pensons, ce que nous voulons dire, ce que nous pensons dire, ce que nous disons, ce que nous voulons entendre, ce que nous entendons, ce que nous pensons comprendre et ce que nous comprenons, il y a neuf possibilités de ne pas se comprendre”.

La différence est que nous écoutons pour comprendre et non pour répondre. Nous parlons, alors, du malaise que les attitudes ou les mots génèrent en nous. Nous essayons alors de communiquer sans mots sur ce malaise que nous essayons de comprendre. Cela doit être maintenu non seulement dans les moments où nous avons une conversation, mais aussi plus tard, lorsque nous sommes seuls à réfléchir.

Il est important de le faire également après coup, car souvent le feu du moment ne nous permet pas de réfléchir de la bonne manière, encourageant ainsi des comportements nuisibles et orgueilleux. Faire des erreurs est commun et humain, mais il faut aussi savoir délivrer un pardon sincère.

Faire attention au regard

Valider les émotions des autres est essentiel pour fonder une relation sur l’acceptation. Comprendre les émotions et transmettre cette compréhension fait toute la différence. Avec cette maxime, nous entendons affirmer l’importance de ne pas juger et de ne pas tomber dans le “je t’avais prévenu” ou “tu n’as aucune raison de t’excuser pour tout”.

Chacun mène sa propre guerre et, bien que l’empathie cognitive et émotionnelle totale soit quelque peu une utopie, nous ne pouvons nous empêcher d’essayer de faire la meilleure lecture émotionnelle possible de l’autre.

Se soutenir mutuellement dans les mauvais moments de la bonne manière est une base solide pour une relation, il est donc particulièrement important de prêter attention à la façon dont nous gérons les émotions négatives de l’autre.

Passer du temps avec ses relations : le plus beau des cadeaux que l’on puisse leur offrir

Il est tout aussi important d’être aux côtés des personnes que nous aimons dans les mauvais moments que dans les bons. L’accompagnement apporte de l’oxygène psychologique et le partage permet de vivre. S’entourer de personnes que nous aimons et qui nous aiment, vivre avec elles les bons moments et avoir des sourires dont on se souvient, voilà ce qui fait la différence.

D’autre part, il doit être clair pour nous que mendier du temps n’est pas une option. Ni pour nous, ni pour les autres. Même si nous sommes très occupés, nous pouvons toujours passer un petit coup de fil ou envoyer un message à cette personne pour lui dire sans mots qu’elle est dans nos pensées. Ne pas le faire contribue à créer une distance qui finit par devenir très difficile à combler.

Il est important que nous construisions des styles de communication et de comportement dans nos relations qui ajoutent et non qui soustraient. Ne perdons donc pas l’occasion de nous améliorer en tant que couple, amis, enfants, parents, frères et sœurs, partenaires, etc. Faire un effort pour gérer correctement ces 5 règles d’or permettra sans doute de créer un monde plus noble, plus sincère et plus constructif.