Le sens d’être végétalien

Être végétalien signifie être des personnes spéciales, ou du moins des personnes qui en essayant de le devenir en se fixant des objectifs définitivement avancée et supérieure à la normale.

Être végétalien signifie se comprendre à la volée, parler la même langue, ressentir les mêmes sentiments d’amour pour vous-mêmes et pour la nature qui vous entoure, malgré vos différences ethniques et culturelles.

Être végétalien signifie penser, faire, manger, se comporter de manière particulière et distinguée, non pas par snobisme ou par mode.

Parce que les humains sont vraiment des créatures avec des moteurs biochimiques et spiritualité qui sortent de l’ordinaire, on est donc obligé de se procurer des carburants spéciaux pour nos moteurs.

Quel sont les ingrédients ?

Vous avez besoin d’air frais, de soleil, d’eau pure, de fruits, de légumes, de graines ; les germes et les tubercules, au lieu des aliments cruels et de la malbouffe qui comprend les protéines animales, les conserves, les aliments salés, sucré cuit et synthétisé.

Vous avez besoin de spiritualité et de motivation, vous avez besoin d’amour universel et de fraternité, vous avez besoin de respect religieux.

Ensuite, vous avez besoin d’idées adaptées à la situation, et non de pensées médiocre et peu judicieux. Des idées courageuses et novatrices sont nécessaires, et non pas des platitudes et des pensées alignées sur ce que fait la majorité.

Le rejet de toute étiquette discriminatoire

On est végétarien depuis 60 ans, c’est-à-dire depuis qu’on est enfant.

On a été un végétalien cru pendant les 30 dernières années. Mais, honnêtement on n’a jamais aimé être appelé un végétarien, végétalien ou cru.

Tout cela n’est rien d’autre que des étiquettes simplificatrices destinées à ghettoïser en quelque sorte ceux qui vont envdehors du troupeau.

On se considère comme une personne simple qui a choisi de se comporter selon les lois de la nature, comme tout homme de bon sens.

La cohabitation problématique

Donc on est des hommes normal, mais forcé de vivre dans une société anormales et subnormales, démentes et déformantes, où la majorité consomme toute substance mise à sa disposition par l’État.

Une société formé par des personnes qui ne choisissent pas, ne sélectionnent pas, ne pensent pas, mais qui s’y jettent simplement avec avidité et indifférence, obéissant aux modèles, aux mauvais exemples et à la déséducation par la télévision de masse.

Insensibilité éthique et esthétique

Des gens qui mettent toutes les choses dégoûtantes qu’ils peuvent dans leur bouche et leur estomac pour alimenter leurs goûts déviants et pervers issus d’abus et d’habitudes invétéré.

Les personnes qui trouvent normal et paisible de transformer leur intestins en une tombe d’abattoir.

Les personnes qui mâche n’importe quel matériau, que ce soit un crabe puant, un scorpion rôti, une tête de vipère, un foie de canard ou une testicule de bœuf. Et il le fait avec la même facilité que quelqu’un qui a un chewing-gum dans la bouche ou un innocent.

Plutôt que de la méchanceté, c’est un manque d’éducation, d’une insensibilité systématique à l’éthique, et l’esthétique.

Un flambeau important qui avance à contre-courant

Les végétaliens ne sont en aucun cas des personnes minoritaires ou secondaires en termes de valeur. Mettez-vous dans la tête que vous êtes des personnes réelles, douées de qualité, de caractéristiques, de points de vue écologiques importants et des sentiments qui sont devenus rares. Comme la compassion pour les animaux persécutés et le souci d’une nature mise à l’épreuve par la crédulité humaine.

Vous êtes ceux qui mènent à contre-courant la flamme olympique et le témoignage de la vérité. Vous gardez une bonne estime de vous-mêmes et prenez conscience de votre rôle hautement éducatif.

Les mauvaises personnes à discriminer n’est pas dans vos rangs mais plutôt dans le camp adverse. 

Le mal réside dans les personnes âgées, plâtrées dans leur habituelle désuétude traditions mais surtout dans les foules de jeunes qui suivent les McDonald’s, Burger King, Kentucky Fried Chicken.

On est italien, mais on a aussi des liens étroits avec Hongkong et avec le pays dans les régionségion chinoises.

On a deux garçons élevés magnifiquement, sans produits laitiers, sans viande, sans vaccins, sans médicaments ni suppléments d’aucune sorte.

On a des parents et des amis dans cette magnifique métropole de l’Est.

On a réalisé que les affaires et la finance sont importantes, mais rien n’en valent la peine s’ils manquent de santé.

On a réalisé que toute poussée vers le végétalisme cru signifie faire du bien à soi-même, à sa famille, à son clients, à son pays et à la planète en général.

Des végétaliens par conception organique

Vous devez être végétaliens parce que vous êtes conçus dans un sens végétalien.

C’est une centaine de signes cohérents et non équivoques qu’on n’arrive même pas à énumérer. Il suffit de dire que dès qu’on dépasse les 25-30 grammes de protéines par jour (un quota que vous pouvez atteindre les yeux fermés avec tout régime cru), on se retrouve dans la zone de danger, dans la zone d l’acidification du sang alcalin à un pH entre 30 et 7,50 sur l’échelle acido-alcaline allant de zéro (acidité maximale) à 14 (alcalinité maximale), et caractérisé par l’absencetotale de l’enzyme uricase, indispensable pour décomposer l’énorme quantité d’acide urique ; 28-30 grammes par kilo de viande ou poisson.

Les mangeurs de viande et les mangeurs de charognes sont caractérisés plutôt par un sang acide et une forte présence de l’enzyme uricase, ainsi que par une forte acidité de l’estomac, des intestins courts, tronqués et lisses. L’exact par opposition à l’intestin humain, qui est extra-long, spongieux, allongé, et avec un appareil d’assimilation très délicat et complexe, avec 4-5 millions de villosités absorbantes.

Être une force solaire à l’aura rouge, pas un trou noir.

Vous devez être sans cruauté, parce que la véritable force de la nature se trouve principalement dans les fruits et légumes mûrs à l’état naturel.

Tableaux exacts et vérifiables qui placent le fruit parmi les substances vivifiantes et libératrices de vie avec des valeurs maximales d’Angstrom (9-10000) accompagnées d’une radiation Infrarouge, le genre qui rend l’aura humaine rouge, solaire, agréable et dispensant force et vitalité.

Viande, protéines animales, suppléments, vitamines…les aliments pasteurisés et dévitalisés, les sels et les sucres industriels, thés et cafés, rivalisent pour rester bas fluctuantentre 1700 Angstroms typiques des personnes dans un état de cancer en phase terminale et les 3 000 aliments voleurs et dégoûtants.

Ils rivalisent dans l’émission de rayonnements gris, noirâtres et de rayons X, ceux qui rendent alors l’aura humaine négative et absorbante, voleuse des énergies environnantes équivalentes à celles d’un trou noir stellaire.

Il incombe à chaque être humain de maintenir son état d’esprit, l’équilibre et la forme psychophysique idéale, en évitant de descendre en dessous du niveau de 6500 Angstrom.

Un bon compromis avec des féculents cuisinés intelligemment.

Vous devez tendre à être sans cruauté, en acceptant certaines compromis avec de l’amidon cuit (pommes de terre, ignames, marrons, céréales, pains intégraux, pâtes intégrales), afin de réaliser l’équilibre calorique quotidien plus facilement. Étant donné que les rythmes et vos systèmes de vie modernes vous empêchent de vous nourrir vous-mêmes avec la fréquence requise.

Amidon naturel, cuit au minimum et avec intelligence, non seulement reste intacte, mais augmente parfois la valeur de la disponibilité calorique et nutritive. Comme dans le cas des pommes de terre peu cuites et avec la peau, ou dans le cas des céréales complètes trempés pendant des heures avant d’être cuits.

Puis, une telle nourriture cuisinée avec une généreuse assiette de salade verte, vous donnent une charge enzymatique adéquate au bolus, rendant une assimilation rapide, optimale et exempte de leucocytose pathologique.

Le fruit comme outil stratégique 

Vous devez mettre les fruits frais en tête de votre liste.

Les fruits représentent l’arme la plus puissante et invincible contre la nourriture morte, la malbouffe, les colas, les sucres et les sels, le tabac, le thé et le café, et aussi contre la coalition arrogante et pourrie qui essaie de faire de vous des faibles malades, et clients réguliers de Big Pharma.

L’importance de la motivation

Vous avez besoin de motivation pour être non seulement en bonne santé, mais aussi également, libre et heureux.

Motivation morale et spirituelle, en évitant toute offense et toute cruauté aux autres créatures vivantes.

Motivation politique, lutte contre les manipulateurs et les conspirateurs, contre l’agression lourde des multinationales laitières, les viandes, les colas, les vaccins, les drogues, les suppléments, les médicaments, aliments concentrés, pasteurisés, pesticides et les OGM.

La motivation psychologique et mentale, l’adoption d’une philosophie de vie orientée vers le sens, comme celle du grand Viktor Frankl (1905-1997), neurologue autrichien, qui, dans un emballage d’une prescription contre la tendance humaine au suicide, a laissé quelque chose de bien plus important, qui est une formule réelle du bonheur.

La formule Franklienne 

D (désespoir) = S (souffrance) – M (sens, motivation)

Si on sait comment maximiser la valeur de M au point max100, on pourrait arriver à la formule D = 100 – 100, par laquelle le désespoir sera réduit à zéro. 

Il y a des cas d’athlètes qui perdent une jambe dans un accident et qui, au lieu de se baisser et de chercher le suicide, trouvent la motivation qui les transforme et les rend encore mieux que lorsqu’ils étaient en parfait état, sans être dérangés.

Le “M” signifie “sens” mais, si vous voulez cela peut signifier aussi “miracle”.

L’ aspect spirituel ne peut être négligé

Penser que vous n’êtes touchés et émus que par les aspects matériels et visible des choses est une stupidité manifeste, écrivait Giordano Bruno, inoubliable philosophe napolitain.

Pour ces pensées et pour d’autres comme elle, les papes du Vatican l’ont traînée devant leurs tribunaux. En décembre 1599, les juges de l’Inquisition a demandé à Bruno de confesser ses méfaits et de regretter ses crimes idéologiques. Il leur a dit qu’il est désolé, mais honnêtement il n’a rien à regretter.

En février 1600, dans Campo de Fiori à Rome, Giordano Bruno, la langue dans la bouche (lié et qui pendait), il a été brûlé vif devant une foule de gens qui l’ont insulté et lui ont jeté des pierres à cause de son ostentation.

Les nouveaux maîtres et les nouveaux complots

En 2011, il n’y a plus de Sainte Trinité, désormais supplantée par de nouvelles religions milliardaires. En 2011, le monde évolue selon les règles de pentagones et de nouveaux triangles conçus par la CIA et l’Ecosse, sur le modèle des commissions trilatérales et de la triangles de pouvoir entre la Cité de Londres (marché de l’or), la District de Columbia (puissance militaire) et le Vatican (affaires spirituels et New Age).

En 2011, la planète passe sous le lourd manteau des manipulateurs occultes, les présidents tête de mort, Yale Codex Alimentarius, groupes maçonniques et sionistes, des multinationales, du clan Bilderberg et du Nouvel Ordre Mondial.

Les 13 Familles connues, élues et éclairées, prêtes à dicter leurs lois et mettre en place leurs plans d’implosion économique, de perturbation humain numérique, contrôle stratégique religieux, agricole, alimentation, climat, santé, énergie, politique et monnaie.

On ne révèle rien de secret et rien de nouveau. Tout est écrites librement sur l’internet.

Prendre conscience de ce qui se passe et de  s’opposer à toute nouveauté

On doit s’unir et se battre pour défendre nos intérêts.

Ne paniquez pas, ne vous culpabilisez pas et n’abandonnez jamais. On est toujours sept milliards contre un million. Et, n’oubliez pas la spiritualité de Giordano Bruno et la motivation de Viktor Frankl sontdéfinitivement de notre côté.

Il ne s’agit pas d’un problème italien, américain, européen, mais d’une crise profonde et universelle qui touche NewYork, Londres, Paris, Rome, Berlin, Singapour, Hongkong, Tokyo, Pékin et Shanghai.

Beaucoup de travail doit être fait pour protéger la liberté et le bien-être des enfants et petits-enfants.

La première étape consiste à choisir un végétalien. La deuxième étape consiste à prendre connaissance des faits et se tenir au courant de ce qui se passe autour et au-dessus de vous. La troisième étape consiste à utiliser chacun selon ses possibilités, tous les instruments, l’information, le contraste civil et non-violent, la désobéissance et la résistance passive contre la nouvelle tyrannie et la nouvelle totalitarisme qui menacent et obscurcissent notre planète.