Ma cabane à la mode écolo

Ecolos les Ados ? Certains plus qu’on ne le croit… A Plaisance du Touch, quelques dizaines de collégiens s’attellent à la construction d’une cabane en utilisant les techniques de l’éco-construction. L’objectif : créer un lieu de sensibilisation autour de l’environnement pour toute la population.
JPG - 85.7 ko
Cabane écolo pédagogique

Malgré la menace de la pluie et le fait que ce soit un samedi matin, AListair, Mégane et deux autres collégiens ont troqué grasse matinée et jeux vidéos contre quelques heures sur le chantier de construction. Depuis les vacances d’avril, plus d’une trentaine de jeunes se relaient ainsi le samedi et le temps des vacances scolaires autour de la cabane. Fondations, charpente, isolation, murs et même un toit végétalisé, avec l’aide des services techniques de la ville pour les matériaux ( gravier, terre, sable etc…) et le soutien financier de l’association Forum solidarité, la cabane devrait être inaugurée à l’occasion des journées natures, fin mai.

Le bâtiment de 10 m² environ est sorti de terre à proximité du pigeonnier de campagne, mais les plans sont nés au Point Jeune de la ville, dont le projet éducatif local est centré sur l’environnement depuis plusieurs années. « Au cours d’un atelier environnement, quelques ados déjà sensibilisés avaient envie de créer quelque chose autour de l’éco-construction, puis petit à petit la simple maquette s’est transformée en véritable cabane », raconte Tony Lambert, animateur au Point Jeune.

JPG - 87.4 ko
cabane écolo pédagogique

Ils ont commencé par visiter des habitations écoconstruites, ils ont rencontré des artisans et aujourd’hui, ils appliquent ces techniques (paille, boue etc…) à leur cabane. « En parler, ce n’est pas suffisant, maintenant il y aura un lieu où les gens pourront voir comment faire, découvrir que ça peut être joli aussi et se dire que si des enfants ont réussi à le faire eux aussi en sont capables », explique Alistair, tout en continuant la décoration extérieure de la cabane.

JPG - 138.3 ko
cabande écolo pédagogique

Yoann sculpte lui aussi un serpent sur le mur de la cabane grâce à un mélange de terre et de paille, mais pour ce jeune collégien ce projet c’est avant tout un bon moyen de retrouver les copains : « Je n’étais pas vraiment intéressé par l’environnement avant, mais j’ai appris beaucoup de choses. Par exemple, j’ai été surpris par l’isolation, on a mis du gravier pour que l’humidité ne remonte pas du sol. »

Une fois achevée la cabane devrait devenir un lieu de sensibilisation et d’information autour de l’écoconstruction, mais elle devrait surtout rester entre les mains des jeunes. « Le projet ne s’arrête pas à la fin de la construction, je souhaiterais que les ados puissent gérer le lieu en toute autonomie pour les responsabiliser », souligne Tony Lambert.

Une cabane faite par les ados mais qui informe les adultes… De quoi faire réfléchir autour de l’environnement, mais pas seulement.