L’ADHAF, une association au service de la proximité et de l’entraide

Les activités de service à la personne ne cessent de se développer. Le secteur de la santé occupe une place particulièrement importante et les besoins sont croissants dans un contexte de vieillissement de la population. A l’image de la situation nationale, la population vieillit en Midi-Pyrénées où presque un habitant sur quatre a déjà plus de 60 ans. En 2030, même si la région continue d’attirer des jeunes, ce sera plus de 30 % de la population qui aura plus de 60 ans, soit un million de personnes. Les services à la personne sont en pleine expansion. En 2005, la part du secteur des services en Midi-Pyrénées était égale à 59%. L’emploi dans ce secteur a progressé de 6,8% entre 2001 et 2005.

 Priorité à la personne et respect de l’éthique

A Toulouse, les associations sont nombreuses dans le domaine des services à la personne. L’association ADHAF (Aide à Domicile aux Handicapés, aux Aînés et aux Familles) a vu le jour en novembre 2001. Priorité à la personne, respect des valeurs éthiques et volonté de s’adapter et d’anticiper constituent les valeurs essentielles de l’association. Présente depuis sept ans au Forum régional pour l’économie sociale et solidaire, l’ADHAF regrette le manque d’intérêt du grand public à cette nouvelle conception de l’économie. « Malgré l’implication de la région Midi-Pyrénées et de la mairie de Ramonville, l’économie solidaire reste encore méconnue. Le grand public a du mal à concevoir que l’entreprise puisse se préoccuper du côté social. Dans leur esprit, ce rôle appartient plutôt aux associations. Pourtant, l’économie solidaire doit s’exercer entre toutes les couches sociales, et particulièrement au sein de l’entreprise », explique Amina Hennaoui, directrice de l’ADHAF.

Proximité, lien social et entraide sont essentielles pour l’association. Des aides financières existent pour les personnes faisant appel à l’ADHAF qui se charge alors d’établir les dossiers auprès des organismes avec lesquels l’association est conventionnée. Ainsi le Conseil Général de la Haute-Garonne, la CRAM, les caisses de retraite, les mutuelles, l’assurance maladie peuvent éventuellement accorder une aide en fonction de l’état de santé et du revenu de la personne demandeuse. Pour faciliter le quotidien des usagers, l’ADHAF propose deux services :
- prestataire : l’aide à domicile est employée par l’association
- mandataire : l’usager est lui-même l’employeur mais l’association s’occupe de toutes les démarches administratives

Actuellement, 90% des services proposés par l’ADHAF sont effectués en prestataire.

 Une large palette de services

L’association, qui possède l’agrément qualité, propose une aide aux personnes âgées, handicapées, aux familles et enfants malades. Sept jours sur sept et 24h sur 24, les services sont variés : ménage, , aide à la toilette ne relevant pas d’actes de soins, préparation des repas, entretien courant du logement, accompagnement chez un médecin, courses, garde d’enfants, soutien scolaire, accompagnement extérieur… « La personne qui fait appel à notre association attend avant tout du professionnalisme et une adaptation de l’aide à domicile à toutes les situations, à toutes les personnes. La fibre relationnelle est aussi primordiale », résume Estelle Keyer, responsable de secteur.

Depuis l’instauration de la loi Borloo sur le développement des services à la personne, le secteur s’est particulièrement professionnalisé. Toutes les aides employées de l’association participent à un entretien de compétences. Elles s’engagent à respecter le code de déontologie de l’association et sont suivies, formées, et encadrées par des responsables de secteur. « Elles sont rigoureusement sélectionnées sur leur expérience et leur motivation. Une personne âgée attend de son aide à domicile un soutien dans la vie quotidienne mais aussi du réconfort contre la solitude et l’isolement. Nous les préparons à la réalité du métier afin qu’elles n’aient pas de mauvaises surprises », conclut Cécile Courrouyan, responsable de secteur. L’association travaille en partenariat avec des professionnels de la santé, des mutuelles, des assistantes sociales…

L’ADHAF intervient sur Ramonville Saint-Agne, Toulouse (31000, 31400, 31500), les cantons de Montgiscard (20 communes) et de Castanet (15 communes). La part d’aide aux personnes âgées par l’ADHAF est importante puisqu’elle représente plus de 4000 heures par mois. Les 90 salariés de l’association assistent actuellement dans leur vie quotidienne plus de 400 personnes.